budscore
Rechercher…
L'intensité carbone
L’intensité carbone correspond au rapport entre l’empreinte carbone d’un produit et sa durée de fonctionnement.
Pourquoi ce choix ? L’empreinte carbone permet de calculer l’impact de l’objet sur le changement climatique sur l’ensemble de son cycle de vie.
Néanmoins, cet indicateur n’est pas suffisant pour connaître l’impact climatique global. Un objet réutilisable émet généralement plus de gaz à effet de serre (GES) que son équivalent jetable, car son matériau est plus robuste. Il est pourtant écologiquement plus avantageux à partir d’un certain nombre d’utilisations. Cette donnée est prise en compte dans le budscore®.

Empreinte carbone

Crowe - Sustainable Metrics a réalisé pour budscore® une étude d’empreinte carbone sur le cycle de vie complet de produits représentatifs de la majorité, à l’aide de la méthodologie empreinte carbone produit (ISO 14067) qui correspond à une ACV monocritère.
Il en résulte que les intrants et l’étape de transformation et d’assemblage représentent en moyenne 82,3% de l’empreinte carbone. C’est donc ce sur quoi nous cherchons à être le plus précis possible. Nous sommes en discussion continue avec nos fournisseurs afin d’obtenir les fiches techniques des matériaux de chaque produit. Ainsi, nous pouvons obtenir des résultats très précis sur les matières premières utilisées.

Degré de confiance

Lorsqu’une empreinte carbone produit (ISO 14067) est calculée, un degré de confiance du résultat y est automatiquement associé. Il est basé sur le degré d’information remplie et sur la répartition moyenne des émissions de gaz à effet de serre pour la catégorie du produit. Par exemple, un producteur donne l’ensemble des informations requises pour calculer l’empreinte carbone de sa chemise en coton, excepté le transport de l’approvisionnement. Cette étape du cycle de vie correspond en moyenne à 2,7% de l’empreinte carbone d’une chemise, selon l’ADEME. Un transport amont moyen sera donc calculé pour cette chemise. Afin de ne pas favoriser le manque de transparence et un potentiel transport émissif, le degré de confiance vient augmenter l’empreinte carbone calculée. Dans l’exemple, le degré de confiance DC₁ = 1 - 0,027 = 0,973. On obtient l’empreinte carbone produit ECP₁ = ECP / DC₁. Sur une chemise moyenne à 11,2 kg eCO₂, l’absence d’information sur le transport de l’approvisionnement pénalise l’empreinte du produit qui passe à 11,5 kg eCO₂. Le budscore n’accepte le calcul d’empreinte carbone qu’à partir d’un degré de confiance de 0,8.

Bases de donneés

L’ensemble des facteurs d’émissions GES provient des bases de données de l’ADEME (l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) ou d’autres bases spécifiques lorsque les données sont incomplètes.
Toutes les étapes du cycle de vie sont mesurées : l’extraction des matières premières de l’objet, son packaging, le transport des intrants vers l’usine, la fabrication de l’objet, le transport du produit fini de l’usine jusqu’au client, l’utilisation et la fin de vie de l’objet.
Exemple d’empreinte carbone d’une bouteille isotherme :
ECP issue de l'étude Sustainable Metrics 2020

Durée de fonctionnement

Définitions

Il existe différentes définitions de la durée de vie. Nous avons fait le choix d’une définition stricte : la “durée de fonctionnement” ou “durée d’utilisation”, qui correspond au temps pendant lequel l’objet est utilisé. L’entreposage des objets avant leur fin de vie contribue à l’encombrement et au gaspillage des ressources. C’est pourquoi nous ne pouvons pas considérer une définition plus large de la durée de vie.

Revue de littérature

La littérature ne permet pas aujourd’hui de fournir des données sur les durées de fonctionnement moyennes des produits. Nous les évaluons en fonction de leur catégorie de produits (exemples : tote bag, gourde, carnet 60 feuilles).
Les données sont issues d’une étude réalisée par nos soins sur un échantillon représentatif de la population française métropolitaine, avec le genre et l’âge comme variables permettant sa construction. Ces facteurs ont en effet déjà été identifiés dans la littérature (Wieser et al., 2015, Evans and Cooper, 2010) comme significativement modificateurs de la durée d’usage des objets, prérequis à l’établissement de la durée d’utilisation.

Echantillon représentatif

Pour construire un échantillon représentatif des consommateurs en France, nous nous basons sur une étude de l’Obsoco et de Citeo (2021). Elle établit des typologies de consommateurs. Nous classons les participants à l’étude à travers ces catégories, ce qui nous permet d’éviter les biais de sélection.

Calcul de la durée de fonctionnement

Exemple de calcul de durée de fonctionnement

Normalisation

La formule de normalisation utilise une échelle logarithmique de manière à pouvoir comparer des ordres de grandeurs qui varient fortement. En effet, l'empreinte carbone d'un stylo est très éloignée de celle d'un sweat-shirt en coton.
Voici le détail du calcul :